«Il existe un contraste frappant entre la gestion des finances du Royaume de Dieu et la gestion des finances du monde terrestre. Le principe fondamental qui opère dans l’économie de Dieu est « donner et recevoir » en opposition avec « acheter ou vendre ». Tout ceci prend racine dans une totale certitude que Dieu pourvoit à tous nos besoins et s’il le fait c’est pour une seule raison; parce qu’Il nous aime! Chaque chrétien qui veut entrer dans un processus avec Dieu doit, à un moment donnée ou un autre, se positionner par rapport à sa gestion financière. Ceci peut se traduire par, entre autre, faire un budget, aspirer au miraculeux dans ses finances, être à l'aise avec la dîme et les offrandes. Si le nouveau testament contient 215 versets qui se rapportent à la foi, 218 qui se rapportent au salut et 2084 qui traitent de la gestion de l’argent et des finances; c'est parce que Dieu souhaite que nous soyons conscient de notre condition de gestionnaire de son Royaume.